Meylan Malacher
Meylan Malacher
Meylan Malacher
InoCentre Meylan Malacher
L'Hestia
L'Hestia
Meylan Malacher
l'hestia
Chantier : Aout 2018
Chantier : Aout 2018
chantier : Octobre 2018
  • Meylan Malacher
  • Meylan Malacher
  • Meylan Malacher
  • InoCentre Meylan Malacher
  • L'Hestia
  • L'Hestia
  • Meylan Malacher
  • l'hestia
  • Chantier : Aout 2018
  • Chantier : Aout 2018
  • chantier : Octobre 2018
< >

Malacher Meylan 87 logts, bureaux et commerces

2016

La situation du projet : La réponse architecturale du projet est issue de plusieurs thèmes de réflexions à propos de son contexte géographique, économique et réglementaire : La centralité : L’Espace Réservé sera aménagé par la collectivité et accueillera une place publique. Le rôle de cet espace sera de composer un lieu de transition entre la place des Tuileaux et les nouveaux bâtiments dans un souci de complémentarité et de cohérence. Il s’agira de créer un lieu d’animation permettant de créer une charnière liant le quartier Inovallée au quartier des Béalières, de privilégier les modes de déplacements doux et de redonner une place plus importante à la végétation par le biais d’un mail vert ouvrant sur le grand paysage. La mixité, activité et logement : Le second thème fut la transcription spatiale et architecturale de la mixité imposée : Activités et habitation en un même lieu, esprit du PLU et de sa logique de renouvellement du secteur tertiaire vieillissant. Le zonage historique du secteur a renvoyé le lieu de travail et celui de l’habitation à des pôles opposés du secteur. Il s’agit ici d’imaginer les espaces, les cheminements doux, les accès, les lieux partagés permettant de créer la liaison entre les pôles d’habitation et les pôles d’activités. Travailleurs et habitants se devaient de trouver ici réponse à un nouveau code de vie. La modernité : Enfin, le troisième thème fut la réponse architecturale attendue par la collectivité dans sa volonté de vouloir attribuer à ce projet les prémices d’une production urbaine moderne et ambitieuse afin de garantir un même élan sur la suite du renouvellement du secteur. La place se devait d’appeler dans son statut les commerces et leurs abords. Un espace publique en rez de chaussée surmonté de lieux de travail. Commerces et bureaux composeraient la morphologie verticale de la place. Les logements seraient protégés dans un secteur plus intime et accessible par des voies en périphéries mais aussi par un mail végétalisé piéton central dicté par la volonté d’une percée visuelle sur le grand paysage inscrite à l’OAP. Logements, commerces et bureaux devant partager l’espace, ce sont ces bases de conception et deux techniques de constructions qui devront cohabiter sans se porter de nuisances. La réponse architecturale : Le projet comporte 87 logements pour 5 856 m² SP, 3 891 m² SP de bureaux et 644 m² SP de commerces pour une Surface de Plancher totale de 10 392 m2

A retenir: 

_____________________________________________________________________________

Nature de l'ouvrage : Logements, bureaux, commerces

_____________________________________________________________________________

Architectes : DLFA - Architectes Jacques de la Fuente

_____________________________________________________________________________

2015

____________________________________________________________________________

SP totale : 10 400 m2

_____________________________________________________________________________

Nature de l'ouvrage : Neuf

_____________________________________________________________________________

Coût : 14 000 000 Euros HT

_____________________________________________________________________________

Livraison : 2019

Maîtrise d’ouvrage: 
SEMCODA